Fermer

Mes achats

Votre panier est vide.

Mon compte

Connectez-vous

ou

Créez un compte

Livraison sur Genève et Vaud, dans un périmètre d'une cinquantaine de km de Rolle seulement.

Fromagerie Biolait (Ferreyres)

Biolait, c’est l’histoire d’un projet ambitieux, orignal et unique porté par 4 agriculteurs Bio du Pied du Jura : Etienne Clerc de Mont-la-Ville, Olivier Béday de Montricher, Alice Giclat de Dizy et Patrick Affolter de Ferreyres. Il s’agit de la création de la fromagerie Biolait Pied du Jura, basée à Ferreyres et, notamment, de la production de son fromage à tartiner, le « Mon Tendre », 100% Bio et 100% Pied du Jura.

Forts d’une étude de marché poussée, les 4 agriculteurs, conseillés par des experts du milieu, décident de développer des familles de produits que le marché suisse ne procure pas en concurrence directe, soit un fromage à tartiner Bio et régional ainsi que des boissons au lait Bio et régionales.

Etienne Clerc, Président de la société, explique la démarche : « le marché suisse du fromage regorge de spécialités fromagères en tout genre dont le succès commercial n’est pas garanti. Avec Biolait, nous proposons des produits qui n’existent ni en qualité Bio ni d’origine exclusivement suisse. Nous exploitons une niche du marché et ne concurrençons donc pas nos collègues agriculteurs suisses ».

Fromager de la société, Clément De Conto, livre pour sa part les contours de sa gamme : « Les porteurs du projet ont souhaité mettre en avant l’authenticité et les saveurs de leurs productions. Ainsi, nous proposons un fromage frais à tartiner, riche, aéré et tout en rondeur. » Outre les versions de base « nature » et « aux herbes Bio du Jura », 4 déclinaisons saisonnières promettront un fromage plus particulier.

Par leur démarche, les 4 agriculteurs souhaitent rendre disponible les produits Bio au plus grand nombre avec une offre de qualité à un prix raisonnable. C’est ainsi qu’ils peuvent proposer des produits Bio et locaux à des prix tout à fait abordables et qui plus est, qui rémunèrent correctement les producteurs. Si les boissons lactées Bio sont destinées à un public plutôt citadin, nomade et actif, les fromages à tartiner sont destinés prioritairement aux enfants, que ce soit dans les cantines scolaires ou en famille. La force du projet réside, par le cumul de deux tendances fortes de consommation actuelles « le Bio » et « le régional ».

Pour Alice Giclat, agricultrice, la force du projet réside également dans l’opportunité de mettre en valeur sa propre production, d’en maîtriser la transformation. « On ne cache rien, ces fromages sont produits simplement avec du lait et des herbes de chez nous, et Bio naturellement. C’est bon pour le consommateur et valorisant pour le producteur. »