Fermer

Mes achats

Votre panier est vide.

Ferme agroécologique de Roveréaz (Lausanne)

A l’époque de sa construction, la ferme de Rovéréaz, dont une partie du bâti actuel date de 1821, est encore loin du tumulte de la Ville.

Aujourd’hui, son domaine agricole de 27 hectares, situé en bordure de la route d’Oron, est l’une des portes d’entrée de l’un des plus grands centres urbains de Suisse. Ses bâtiments forment un ensemble architectural d’importance inventorié au patrimoine cantonal.

Dès son rachat par la Ville en 1988, en plus d’une exploitation laitière classique, la ferme propose des activités pédagogiques à travers l’accueil des classes lausannoises, familiarisant des milliers d’enfants avec le monde agricole.

Avec l’adoption par le Conseil communal en novembre 2014 du préavis sur l’avenir du domaine de Rovéréaz, la Ville de Lausanne, confirme la vocation agricole du domaine pour une génération au moins en visant le développement d’un projet novateur, au travers d’une mise au concours puis de la désignation, fin novembre 2015, du projet «Rovéréaz – Ferme agroécologique, une ferme qui cultive les gens aux portes de Lausanne».

Ce projet est porté par un collectif regroupant en son sein des compétences à la fois agricoles, environnementales, pédagogiques, entrepreneuriales et sociales. La mise en œuvre du projet d’exploitation s’est effectuée progressivement depuis l’été 2016.

Ses objectifs sont les suivants:

Production de denrées alimentaires de qualité dans le respect de l’agriculture biologique

Commercialisation de la production auprès d’un réseau d’agriculture de proximité

Accueil, transmission et partage avec la population, particulièrement les enfants et les jeunes, de l’importance du vivre ensemble et du respect de la Nature et de l’Humain

Culture de la solidarité par la réinsertion professionnelle de personnes en difficulté

Mise en valeur de l’écosystème, promotion de la biodiversité et respect du paysage

Rovéréaz devient ainsi un carrefour d’échange avec la population, notamment autour de la souveraineté alimentaire, et un pôle d’innovation pour l’agriculture périurbaine biologique.

L’agroécologie intègre les principes d’agriculture et d’écologie. En plus des notions de complémentarité entre les espèces et les cultures, elle va jusqu’à intégrer dans sa pratique l’ensemble des paramètres de gestion écologique de l’espace cultivé, de l’économie de l’eau à la préservation des sols, la gestion des haies et le bon usage du compost.