Fermer

Mes achats

Votre panier est vide.

SALDAC (Prilly)

SALDAC est une entreprise de commerce équitable, créée au début de l’année 2000. Elle travaille en relation avec des communautés indiennes et paysannes du Pérou. Garantissant un prix juste pour l’achat de la production, SALDAC permet l’amélioration des revenus aux producteurs, participant ainsi au développement des villages et des populations des secteurs concernés. SALDAC va chaque année au Pérou, à la rencontre des producteurs et de leur organisation, afin de superviser toutes les étapes liées à la production, pour bénéficier de produits de très grande qualité.

Chocolats :

Le chocolat bio El Inti est fabriqué avec les fèves de la coopérative Pangoa, située dans la province de Satipo, au début de la grande plaine amazonienne du Pérou. Pour garantir un produit d'excellente qualité, SALDAC sélectionne les fèves de la variété Criollo, qui renferment de grandes quantités de graisses et possèdent beaucoup plus d'arômes. Variété traditionnelle originaire de la région, elle est idéale à l'élaboration de chocolats fins et subtils. La fabrication artisanale du chocolat El Inti par un des derniers maîtres-chocolatier en Europe, assure un produit fini de qualité aux arômes bien développés.

Maté :

Une plante riche en vitamine et en minéraux est une excellente source d’antioxydants.

C’est un stabilisateur naturel de l’appétit. Les feuilles riches en matéine et tanins, contiennent aussi des vitamines A, B1, B2, C et K, du fer, du phosphore, du magnésium.
Le maté agit aussi comme un brûle calories, facilite la digestion, régule la fonction intestinale et favorise l’élimination des toxines grâce à ses propriétés diurétiques.


La filière Maté

Le maté Sol à Sol provient de la coopérative COPERMATE au Brésil dans l’Etat du Parana, qui est une grande région de production et de consommation de maté.

COPERMATE est l’aboutissement des plusieurs années de lutte et d’organisation sociale issue de “l’assentamento” (occupation des terres) de Santa Maria do Oeste, commencé en 1986 par le Mouvement des Sans Terres (MST) avec le soutien de la Pastotal da Terra.

Le Mouvement des Sans Terres est un mouvement de grande ampleur au Brésil qui lutte pour la redistribution des terres inexploitées aux paysans dépourvus de cultures.

La plupart des paysans qui ont fondé cet assentamento sont originaires de la région de Rio Grande do Sul qui a subi de fortes innondations et le déplacement des paysans lors de la construction du barrage géant d’Itaipu.

Les paysans recherchent un mode de vie collectif, respectueux de la nature et de l’environnement.
Leurs actions tournent autour de l’éducation des enfants et la lutte contre les inégalités, les injustices sociales et les OGM.

Sol à Sol travail en collaboration avec COPERMATE et soutien la coopérative grâce à une prime de développement.

Sol a Sol se rend chaque année sur place pour assurer le suivi des projets et maintenir de bonnes relations avec les producteurs, facilitant la confiance et la transparence.
Un contrôle de qualité est aussi effectué pour garantir un bon produit final.


Fruits secs :

La gamme de jus de fruits tropicaux, de confitures artisanales, de fruits secs et fruits confits proposée par SALDAC est élaborée par la petite entreprise familiale « Chanchamayo Highland Coffee », située à La Merced, zone tropicale centrale du Pérou (province de Chanchamayo). Le but de cette entreprise est de promouvoir sur le marché local, national et international, divers produits à base de plantes de la région. La richesse de la forêt tropicale permet effectivement de confectionner toute une gamme de produits typiques aux saveurs tropicales. Les fruits sont achetés à diverses organisations de petits producteurs locaux ou directement à des familles, plus chers que le prix du marché favorisant ainsi le développement de la région.

Quinoa :

Il s’agit de l’APCO (Asociación de Productores de Cultivos Orgánicos) dans le petit village de Cotahuasi, situé dans le département d’Arequipa au sud du pays, à plus de 24 heures de voyage de Lima. Encaissées dans un canyon très profond, les communautés de Cotahuasi et des alentours, disposent de terres en terrasses sur une grande partie des étages climatiques : du fond de vallée à 2 500 m d’altitude jusqu’aux premiers plateaux à environ 4 200 m, de nombreuses cultures sont alors possibles, avec des récoltes à différentes périodes de l’année. Les 125 associés de l’APCO sont engagés dans une démarche de conservation et de reproduction des semences traditionnelles, dans une optique de souveraineté alimentaire et de maintien de la biodiversité.