Fermer

Mes achats

Votre panier est vide.

Romarin bio

Romarin bio

Provenance : Les Jardins de Chivrageon (Aubonne)

BIOSUISSE
Vous devez vous connecter pour ajouter un favori.

CHF 4.20 / bouquet *

bouquet(s)

Description

Romarin bio. Les Jardins de Chivrageon
Micro ferme maraîchère biodynamique


Originaire des garrigues de la région méditerranéenne, le romarin pousse à l'état sauvage sur les sols calcaires, jusqu'à 1’500 mètres d'altitude. Les Grecs l'utilisaient pour renforcer la mémoire et stimuler l'intellect. Aujourd’hui, on le cultive dans toutes les régions d'Europe qui bénéficient d'un climat tempéré aux hivers doux. On en récolte les sommités et les feuilles aussi bien à des fins condimentaires que médicinales car il intègre la composition de nombreux produits des industries cosmétiques et alimentaires.

Regorgeant de flavonoïdes, le romarin a en premier lieu une action antispasmodique et stimulante. Il soulage les tensions, qu'elles soient d'origine musculaire ou nerveuse et on le préconise volontiers lors de fatigues et de déprimes passagères. Il contient également des acides phénols, qui stimulent les sécrétions biliaires et en facilitent l'expulsion. Il aide ainsi à la résolution des problèmes digestifs et gastro-intestinaux. Il possède en outre un effet diurétique. En infusion ou décoction, le romarin est un véritable chasseur de toxines. Enfin, il soulage efficacement les douleurs rhumatismales.

En condiment, le romarin se consomme toujours finement ciselé de sorte à ce que ses aiguilles ne gênent pas le palais. Il relève les mets salés d’une touche provençale. Les pommes de terre et l'agneau sont ses meilleures alliances quoiqu’il assaisonne également très bien les grillades, les viandes blanches, les tomates et le riz notamment

Conseils de conservation

Frais sur tige, le romarin se conserve quelques jours dans un verre d’eau.

On peut également le faire sécher, suspendu pendant une à deux semaines dans une pièce sombre et aérée, puis le garder dans un bocal hermétique à l'abri de la lumière pendant plusieurs mois.

La saveur du romarin est renforcée par la congélation. Ciselé, il se congèle dans un bac à glaçons recouvert d'eau.
Retour